La Relique Oubliée

Épisode 20 - De l'Enfer au Passé

La bibliothèque infernale

Nous faisions notre entrée dans cette fameuse bibliothèque. Nous étions déguisés en diable et nous avons descendu les marches menant au premier étage. La bibliothèque descendait vers le bas. J’étais un peu incertain de la qualité de nos déguisements, mais le destin me sourit habituellement. Une fois à l’intérieur, nous tentions de nous faire discrets. J’ai copié sur deux parchemins les titres des livres que nous recherchions. J’ai remis un parchemin à chacun de mes deux compagnons. Vive le sort de compréhension des langues. Nous nous sommes séparés et nous sommes partis à la recherche des différents livres que nous avions besoin. Nous avons réussi, la plupart du temps, à éviter les autres diables qui se promenaient au premier étage. Nous avions trouvé quelques livres intéressants mais aucun que nous recherchions. Ebn, s’empêtra dans son déguisement et attira l’attention d’un diable qui se promenait. La discrétion n’était pas le fort de notre paladin. Ebn tenta de se faufiler de rangée en rangée, mais le diable le suivait et il lui parlait dans une langue inconnue. Voyant Ebn qui était « poursuivi » par un diable derrière lui, J’ai décidé de faire tomber une étagère sur le diable qui suivait Ebn. Boom l’étagère tomba au bon moment sur le diable et nous avons profité de cette diversion pour reprendre l’escalier et descendre au 6 ième étage de la bibliothèque infernale. Le diable sous l’étagère était fou de rage, mais il ne nous retrouva pas. La descente fut longue jusqu’au 6 ième. Nous avions choisi d’explorer directement ce niveau car la bibliothèque se trouvait au niveau 6 de l’enfer et les étages de la bibliothèque et les niveaux infernaux correspondaient.

Le sixième étage de la bibliothèque

Nous étions au sixième étage. Je ne connaissais pas encore le système de classement des livres, mais l’avenir souri aux audacieux. Nous avons recommencé à jouer au jeu de cache-cache avec les diables de cet étage. À un moment nous avons vu un humain mourant enchainé au plafond. Il semblait souffrant. Ebn et moi, nous avons tenté de le guérir afin de le questionner sur cette bibliothèque. Je lui ai demandé s’il pouvait nous aider à nous retrouver dans cet endroit. C’est à ce moment que j’ai compris le système d’index de cette bibliothèque. Les répertoires des sujets de la bibliothèque étaient ces êtres damnés. Nous devions interroger cette âme damnée pour savoir où trouver le livre désiré. Quel endroit cruel, mais après tout nous étions en enfer. En fouillant dans section que l’âme perdue nous avait indiquée, nous avons trouvé un parchemin nous indiquant la recette pour faire un arc magique. Caelynn sautait de joie. Malgré quelques « close call », nous n’avons pas été repéré et nous avons trouvé beaucoup de livres et d’informations. En fouillant les autres étagères, nous avons trouvé les principaux livres que nous avions besoin. J’ai pu trouver également (grâce à l’aide d’Ebn) un cercle de téléportation qui permettait de sortir de l’enfer. Hourra, nous avions découvert notre sortie de cet endroit infernal. Ebn et Caelynn ont pu trouver plusieurs objets intéressants. Ebn eu un nouveau boulier en adamantium, Caelynn eu une armure en cuir magique et j’ai obtenu un nouveau livre de sort. Grace a beaucoup d’adresse et de furtivité le groupe réussi à éviter les diables qui patrouillaient le secteur. L’adresse naturelle de Caelynn à se déplacer discrètement nous a été fort utile. Ebn a même réussi à m’impressionner en volant la clé à la ceinture d’un diable sans se faire prendre. Cette clé s’est avérée très utile car il s’agissait d’une clé maitresse pouvant débarrer toutes les serrures sur l’étage où nous étions. Il nous manquait seulement un élément important pour que je puisse activer le cercle de téléportation et sortir de l’enfer. Nous avions besoin d’un diamant pur qui devait servir de matériel pour le sort. Le problème c’est que nous n’avions pas de diamant avec nous. Nous avons donc décidé d’essayer de trouver un coin tranquille pour nous reposer car nous étions épuisés. Je devais préparer plusieurs sorts afin d’activer le portail de téléportation.
En continuant de fouiller la bibliothèque, nous avons découvert un passage secret menant à un couloir déserté. C’est Ebn qui trouvait que le grand âtre de feu était suspect. Le couloir secret menait à une grande pièce avec quelques étagères de livres et un bureau. Il y avait un coffre par terre. Avec beaucoup de précautions nous avons ouvert le coffre et trouvé un diamant. Il semblait s’agir de la « réserve d’urgence ». Nous avons profité de cet endroit tranquille pour nous reposer. Après le repos j’ai étudié plusieurs sorts utiles et nous étions fin prêt à quitter cet enfer. J’ai d’abord mis le groupe invisible et nous nous sommes déplacés jusqu’au cercle de téléportation. J’avais besoin de dix minutes pour activer le sort. Espérons que le destin allait nous être encore favorable. Une fois arrivé au cercle de téléportation, j’ai invoqué une plateforme magique de transport. J’ai demandé à mes compagnons de mettre le plus grand nombre possible de livres sur la plate-forme magique le temps que j’ouvre le portail de téléportation. J’avais presque terminé mon sort et aucun diable n’était venu nous déranger.

La fuite

J’avais presque terminé mon sort quand nous avons entendu un branle-bas provenant d’une pièce près de nous. Yézidi et quelques diables nous avaient retrouvés. Ebn lança le sort de cercle de protection contre le mal. Ce cercle empêchait les diables de s’approcher de nous. Mes compagnons ont pris une position défensive autour de moi car il ne fallait surtout pas que j’arrête mon sort. Les diables ont défoncé la porte et nous ont encerclés. Nous n’avions plus la possibilité de faire marche arrière. Notre seule sortie était à travers le portail. C’était la fuite ou la mort. Nous étions regroupés au centre du cercle de téléportation et nos ennemis ont lancé leurs attaques. Le cercle de protection magique qu’Ebn avait érigé nous protégeait contre les créatures qui tentaient d’entrer physiquement dans le cercle, mais rien n’empêchait une créature de se téléporter dans le cercle où nous étions. Yézidi tenta de se téléporter à l’intérieur du cercle. Heureusement mon pouvoir de devin me permit de bloquer sa tentative de téléportation. Yézidi était folle de rage de s’être fait bloquer sa téléportation. Les diables ont passé à l’attaque et ils avaient comme cible… moi. Les attaques fusaient de toutes parts, mais le cercle de protection d’Ebn tenait bon. Yézidi tenta à nouveau de se téléporter à l’intérieur du cercle, mais j’ai réussi à bloquer à nouveau sa téléportation. Des diables de chaînes ont réussi à lancer des chaînes et à enchainer Caelynn et Ebn. Heureusement mes compagnons ont rapidement réussi à se libérer. La magie du cercle de téléportation s’activa. Je lançais un sort qui nécessitait toute ma concentration et qui m’avait épuisé. Nous étions à quelques secondes de pouvoir sortir de l’enfer. Ebn et Caelynn me protégeaient en déviant les attaques m’étant destiné. Soudainement nous avons disparu à l’intérieur du cercle de téléportation. Nous avions réussi in extremis à sortir de l’enfer. Nous avions puisé dans toutes nos ressources et cela nous a permis de nous sortir de cet endroit. Nous étions revenus chez nous ou du moins nous le pensions.

Retour vers le passé

Nous avions réussi à fuir de justesse l’enfer. Nous nous sommes relevés pour apercevoir que nous n’étions pas au bon endroit. Vaudan n’était pas là et il y avait une étrange ville à quelques kilomètres. Il nous a fallu plusieurs minutes pour comprendre que nous étions dans le passé. C’est en reconnaissant la ville dragonienne que nous avons compris quand nous étions. À notre époque la ville était enfouie sous terre et nous savions qu’elle avait été enfouie à la suite d’une guerre. J’ai passé plusieurs minutes à essayer de comprendre pourquoi nous avions atterri à cette époque lors de la téléportation. J’ai trouvé deux explications possibles. La première est que je lançais un sort extrêmement compliqué et bien plus puissant que je lançais habituellement. La complexité de ce sort aurait pu nous faire dévier dans le temps. La deuxième explication est qu’on nous ait fait dévier à cette époque. Bien des choses me sont encore inconnues et il est fort possible qu’un seigneur diable où même l’entité de mon livre nous ait fait dévier dans le temps. Bref nous étions pris dans le passé. Maintenant nous devions retourner à notre époque. En fouillant le secteur nous avons fait la rencontre Xurço Cibràn. Nous connaissions ce nom car il s’agissait de l’unique prêtre du dieu Kartag Kartag était, à notre époque, un dieu oublié. Il était le dieu de la terre des plantes et des animaux. Il était étrange de discuter avec cet homme car à notre époque (dans le présent) il était mort depuis longtemps. Nous savions qu’il était mort car nous avions retrouvé un de ses fémurs en fouillant notre repaire. Xurço était également intrigué de nous voir car il nous a dit que les humains et les elfes n’étaient pas dans cette partie du monde. Les dragons régnaient en maîtres dans la région.

Comment avions nous atterri à cette époque. Pour quelle raison faisions-nous la rencontre de cet individu depuis longtemps disparu. Les fils du destin étaient parfois très complexes a démèler.

Comments

addramyrpalinor addramyrpalinor

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.